Grandir

Êtes-vous prêts à travailler en mode collaboratif ?

Par Marie-Luce Barthélémy, Janvier 2021

Souvent séduits par l’intelligence collective et par la mode du préfixe « CO », nous nous rendons compte rapidement que l’intelligence collective n’est pas si simple à vivre par le client et les participants.

Il peut y avoir de l’inconfort, allant parfois jusqu’au malaise ou à la souffrance nous rappelle Corinne Lapras[i], lors de cette interview.

Les ateliers peuvent s’étaler de la demi-journée à des périodes de 9 mois, et concerner entre 7 et 700 personnes réparties en groupes de 4 à 6.  

Le premier malentendu :

Il commence par l’usage des outils. Par exemple comment vais-je utiliser le document placé dans le Drive ? J’écris sur le même document sur lequel écrivent tous les autres participants ! En faisant cela, il est nécessaire de me faire confiance et de faire confiance aux autres.

Il y a un côté intrusif, est-ce que je l’accueille ?

Ai-je pris conscience que le document ne m’appartient pas, qu’il appartient à tous.

 

Le deuxième malentendu :

Est la réponse à cette question :

  • Est-ce que je me laisse libre?
  • Suis-je prêt à lâcher prise et à me laisser entrainer vers l’inconnu ?
  • Suis-je prêt à accueillir l’incertitude ?
  • Vais- je être jugé ? Quels risques puis-je m’accorder ?

 

Corinne nous partage quelques prérequis indispensables.

Pré-requis du client :

  • Donner envie de travailler sur le projet
  • Encourager la participation avec bienveillance
  • Trouver un mode de communication adapté (tenir compte des relations asynchrones)
  • Rassembler les acteurs internes et externes
  • Soigner l’expérience du participant (environnement harmonieux pour favoriser le travail collaboratif)

Les clients difficiles sont ceux qui veulent tout maîtriser.

Pré-requis du participant :

  • Détenir tout ce qu’il faut savoir pour collaborer
  • Accueillir l’incertitude et la surprise

Le participant difficile est celui qui n’est pas dans le rythme du collectif, qui cherche à se distinguer, qui conteste la méthode, ou encore qui veut être chef.

Pré-requis de l’animateur :

  • Co-construire la prestation
  • Accueillir le « je ne sais pas »
  • Proposer une alternative au groupe lorsque nécessaire
  • Veiller sur l’altérité qui est le langage commun à construire, compris par tout le monde
  • Encourager la diversité : se mettre dans un mode adaptatif et non programmatique
  • Reconnaître l’expertise d’usage.

Corinne nous précise encore que l’ouverture des possibles donne le vertige, c’est la raison pour laquelle, toutes les compétences doivent être réunies, qu’il est nécessaire d’être Solide sur ses compétences et d’être Confiant dans les compétences de chacun.

Chacun agit en co responsable du livrable.

 

Elle voit le collaboratif comme préfiguration du management de demain car il s’appuie aussi sur :

  • Des objectifs de « livrables »
  • L’ordonnance des contraintes (temps…)
  • La liberté du choix des moyens

Il y a là un champ de liberté, une forme d’auto-management.

En conclusion, l’intelligence collective est comparable au « concept d’effectuation » familière des entrepreneurs qui repose sur dix principes :

  • Démarrer avec ce que l’on a
  • Raisonner en perte acceptable
  • Obtenir des engagements
  • Tirer parti des surprises
  • Créer le contexte
  • Oser la différence
  • Innover à partir de la contrainte
  • Faire confiance et se faire confiance
  • Viser l’harmonie pour atteindre la performance ; en la visant, la performance vient de surcroît 
  • Célébrer !

Elle repose sur les 11 Solidités qui en font sa réussite

  1. Se sentir libre
  2. Penser autrement, être ouvert et curieux
  3. Relier des mondes, accueillir l’altérité, reconnaître différentes formes d’expertises
  4. Vivre bien avec l’incertitude, être agile et confiant
  5. Produire pour soi, autour de soi, de l’énergie positive, des états émotionnels ressources, même dans les situations tendues
  6. Contribuer au collectif, écouter, relier, coopérer
  7. Passer à l’acte, penser solution et impact
  8. Agir en co-responsabilité
  9. Porter des valeurs, utiliser son sens critique
  10. Prendre du recul, apprendre à apprendre
  11. Synthétiser, transmettre, communiquer efficacement.

 

Corinne Lapras est une spécialiste des dispositifs participatifs sur mesure, pour accélérer les projets d’innovation, de développement et de transformation managériale. Elle a conçu en 2014 le premier événement collaboratif en France pour innover en management. Elle est membre de la Communauté Française de l’effectuation.

Avant de créer l’agence conseil Corpoé en 2006, Corinne a eu un parcours de cadre dirigeant dans des entreprises de croissance, PME, ETI et groupe international.
Ces expériences lui ont montré l’importance d’embarquer l’ensemble des parties prenantes dans les périodes charnières.

 

Propos recueilli par Marie-Luce Barthelémy


[i]  Entrepreneuse à impact positif, fondatrice de Corpoé L’esprit pionnier